Don Juan ou le Festin de Pierre

À propos

Dom Juan ou le Festin de Pierre

Le Festin de Pierre (également connue sous les titres Dom Juan ou le Festin de Pierre ou Dom Juan) est une comédie de Molière en cinq actes et en prose dont la « Troupe de Monsieur frère unique du roi » donna quinze représentations triomphales en février et mars 1665 sur le théâtre de la grande salle du Palais-Royal à Paris.
Présentation
| Elle donne à suivre les trente-six dernières heures de la vie du jeune Dom Juan Tenorio, « esprit fort » et grand amateur de femmes, flanqué tout au long des cinq actes de Sganarelle, valet couard, glouton et friand de disputes intellectuelles. Provocateur impénitent, Dom Juan n'échappera pas à la vengeance du Ciel, qui le châtiera par le bras d'une statue de pierre.
Le spectacle, où se mêlent tous les registres, du comique farcesque au sérieux, voire au tragique, est accueilli avec enthousiasme par le public parisien, mais fait l'objet d'une violente attaque au lendemain de sa création. La place unique qu'elle occupe, par sa singularité formelle, dans la production de son auteur, le caractère tumultueux de son histoire, la réputation de « modernité » et de « complexité » qui lui est faite par ses exégètes et commentateurs depuis une soixantaine d'années , l'importance sans cesse croissante que lui accordent les programmes et les manuels scolaires, enfin la multiplication et la grande diversité des mises en scène, font de cette comédie de l'incrédulité châtiée un des avatars les plus fascinants du mythe de Don Juan...|
|Source Wikipédia|



  • EAN

    9791022758673

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    143 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

Molière

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né en 1622 et mort en 1673, est un dramaturge et acteur de théâtre français. Sans doute le plus célèbre !Dans ses nombreuses pièces, toujours fréquemment jouées, il applique la morale suivante "castigat ridendo mores" (En riant, châtier les moeurs). Il souhaitait "faire rire les honnêtes gens" en tournant en ridicule les vices des hommes, espérant ainsi leur insuffler l'envie d'être meilleur, mais aussi de se libérer de contraintes sociales absurdes.

empty