• Dorante, un homme de bonne famille, est ruiné. Son Valet, Dubois, dorénavant au service de la jeune et riche veuve Araminte, orchestre un mariage entre celle-ci et son ancien maître pour le renflouer. Par la parole, le mensonge et la manipulation, Dubois doit parvenir à faire tomber Araminte dans les bras de Dorante, qui est loin d'avoir un coeur de pierre : les fausses confidences s'infusent d'un amour naissant.



    Marivaux (1688-1763) est né dans une famille noble. Il grandit en Auvergne, puis travaille à Limoges où il publie sa première pièce «Le Père Prudent et Équitable», en 1706. Dans le conflit opposant Anciens et Modernes, il prend part aux Modernes avec des parodies, entre autres, d'«Homère»: «L'Iliade travestie» (1716). Son premier succès est «Arlequin poli par l'amour». Parmi ses pièces populaires, on y retrouve des comédies sentimentales - genre qu'il révolutionne pour en faire des classiques: «Le Jeu de l'amour et du hasard» (1730). Il est aussi connu pour ses comédies sociales «L'Île des Esclaves» en 1725, «La Nouvelle Colonie» en 1729. Malgré tout, Marivaux n'a jamais connu de succès éclatant: sa réputation s'est surtout fondée sur son côté moraliste et philosophe, bien qu'il se soit toujours tenu à l'écart de ceux-ci. Marivaux est élu à l'Académie française en 1742, contre Voltaire.

  • L'Île des esclaves est une comédie en un acte de 11 scènes et en prose de Marivaux représentée pour la première fois le lundi 5 mars 1725, à l'Hôtel de Bourgogne par les Comédiens Italiens.
    Les personnages grecs, le naufrage ainsi que le caractère d'Euphrosine tendent vers une tragédie. Mais la pièce est bien une comédie : confusion des sentiments, échanges de pouvoir entre maîtres et valets, enfin l'aspect résolument comique du personnage d'Arlequin. De plus, la pièce se termine sur une reprise du pouvoir par les maîtres et le retour au statut d'esclave de Cléanthis et d'Arlequin ; ce retour à la situation initiale est le propre de la comédie. Dans ces deux expositions le spectateur découvre tout ce dont il a besoin pour comprendre le début de la pièce: les personnages se trouvent sur une île de "nulle part" qui va servir d'expérimentation durant laquelle nous allons assister à un renversement de rôle entre le maître Iphicrate et son esclave Arlequin. Trivelin, le chef de l'île, le gouverneur de cette nouvelle république le garant des lois de l'île, il représente la loi. Il est chargé de ramener les maîtres à la raison, de les "guérir".
    |Source Wikipédia|

  • Une comédie de masque légère où, contre toute attente, les maîtres et les valets sont poussés à révéler leurs sentiments avec sincérité.
    Notions littéraires : le monologue, les registres littéraires au théâtre, la parodie, la parole au théâtre Histoire des arts : les fêtes galantes, l'héritage de la commedia dell'arte, rococo et néo-classicismeRepères élèves : frise historique et culturelle du XVIIIe siècle, lexique du théâtre, notes de vocabulaire, préparer une épreuve orale, méthode
    OEuvre du rabat : Watteau

  • Charmé par la beauté de Silvia, le prince l'enlève pour l'épouser. L'amour de la jeune paysanne pour Arlequin résistera-t-il aux stratagèmes mis en place par son ravisseur ?
    Notions littéraires : les registres de langue ; une question de point de vue. Contextualisation : théâtralité et jeux de scène politique. Histoire des arts : fêtes galantes, pastorales et style rococo au XVIIIe s. ; maître et valet au XVIIIe s.
    Oeuvre du rabat : Fragonard

  • Une étrange expérience est menée à la cour du Prince : deux jeunes filles et deux jeunes garçons ont été élevés dans l'isolement et l'innocence ; il est temps de les libérer et de voir comment ils se comportent les uns avec les autres. L'enjeu de cette expérience est de découvrir si la première infidélité amoureuse est commise par l'homme ou par la femme...
    Notions littéraires : les registres de langue, le point de vue
    Histoire des arts : fêtes galantes - pastorales et style rococo au XVIIIe siècle, maître et valet au XVIIIe siècle
    Contextualisation : théâtralité et scène politique

  • Les Acteurs de bonne foi est une comédie en un acte et en prose de Marivaux, jouée pour la première fois le 30 octobre 1748.
    L'intérêt de la pièce repose principalement sur un jeu qu'entretient Marivaux avec son lecteur grâce à la mise en abyme. En effet, le texte mêle au sein d'une même page : entretien des acteurs sur leurs vies respectives, dialogues sur les possibilités de jeu et de mise en scène ainsi que répliques d'un texte qui est alors joué. Dans cette pièce, où la scène de comédie est rapidement détournée et donne lieu à une confusion entre la situation réelle et la scène jouée, la mise en abyme révèle l'importance de l'illusion théâtrale. L'histoire
    |...Lors du mariage entre Eraste (neveu de Madamde Amelin) et Angélique (fille de Madame Argante), Madame Amelin a l'idée d'une comédie, elle confie le rôle de metteur en scène à Merlin, le valet de son neveu. Ce dernier décide de créer une comédie dans laquelle valets et suivantes improviseront leur rôle et se fonde sur le caractère naturel de chacun pour donner des conseils sur le jeu. Blaise doit épouser Colette, et lui-même, Merlin, est fiancé à Lisette, la femme de chambre. Il imagine de faire courtiser Lisette par Blaise, tandis que lui-même courtisera Colette, et il les fait répéter d'abord. Mais Colette prend la chose au sérieux et, au lieu de railler Merlin comme on le lui a permis, elle répond par des amabilités aux compliments qu'il lui adresse. Blaise se fâche de cette conduite de sa fiancée. Lisette aussi trouve que Merlin joue avec trop de naturel son rôle auprès de Colette. On se querelle, Madame Argante survient au bruit, et demande qu'on ne joue pas la comédie programmée. Madame Amelin, qui tenait à cette comédie, feint d'annuler le mariage prévu entre son neveu Eraste et Angelique et de marier Eraste à son amie Araminte, bien plus âgée. Les réactions de Madame Argante et des autres protagonistes à cette nouvelle situation sont une comédie involontaire nouvelle. L'arrivée du Notaire permet un heureux dénouement. ...|
    |Source Wikipédia|

  • Que faire lorsque l'on aime le fils de ses ennemis? La princesse Léonide, fille des souverains usurpateurs de Sparte, décide de se travestir en homme pour séduire l'héritier légitime Agis.
    Sous le faux nom de Phocion, elle s'introduit dans la demeure d'Hermocrate le philosophe où se cache Agis. Mais pour atteindre son but, Léonide doit tour à tour se faire aimer comme un homme par Léontine, la soeur du philosophe, et comme une femme par Hermocrate.
    Qu'importe, l'amour l'emportera.

    Parue en 1732, «Le Triomphe de l'amour» est une ode aux sentiments véritables. Marivaux, au travers de ses personnages travestis, nous apprend à s'affranchir du genre, et à faire triompher l'amour dans un monde où l'apparence règne en maître.
    />


    Marivaux (1688-1763) est né dans une famille noble. Il grandit en Auvergne, puis travaille à Limoges où il publie sa première pièce «Le Père Prudent et Équitable», en 1706. Dans le conflit opposant Anciens et Modernes, il prend part aux Modernes avec des parodies, entre autres, d'«Homère»: «L'Iliade travestie» (1716). Son premier succès est «Arlequin poli par l'amour». Parmi ses pièces populaires, on y retrouve des comédies sentimentales - genre qu'il révolutionne pour en faire des classiques: «Le Jeu de l'amour et du hasard» (1730). Il est aussi connu pour ses comédies sociales «L'Île des Esclaves» en 1725, «La Nouvelle Colonie» en 1729. Malgré tout, Marivaux n'a jamais connu de succès éclatant: sa réputation s'est surtout fondée sur son côté moraliste et philosophe, bien qu'il se soit toujours tenu à l'écart de ceux-ci. Marivaux est élu à l'Académie française en 1742, contre Voltaire.

  • Avant de régner, le prince de Léon veut explorer le monde, connaître la nature humaine, et peut-être trouver l'amour. Quoi de mieux que de se travestir en Lélio pour rester discret lorsqu'on désir partir à l'aventure? Sur sa route, il a sauvé Hortense d'une attaque de Brigands. Plus tard, le prince -Lélio-, devenu mercenaire dans l'armée de la princesse de Barcelone, remporte une glorieuse victoire. Dès lors, la princesse n'a d'yeux que pour Lélio... Mais c'est Hortense que le Prince aime, et celle-ci n'est autre que la confidente de la Princesse.
    Au travers les yeux d'un travesti, Marivaux épingle la situation du XVIIIe siècle, et remet en question la hiérarchie, l'apparence, et la prise de pouvoir.



    Marivaux (1688-1763) est né dans une famille noble. Il grandit en Auvergne, puis travaille à Limoges où il publie sa première pièce «Le Père Prudent et Équitable», en 1706. Dans le conflit opposant Anciens et Modernes, il prend part aux Modernes avec des parodies, entre autres, d'«Homère»: «L'Iliade travestie» (1716). Son premier succès est «Arlequin poli par l'amour». Parmi ses pièces populaires, on y retrouve des comédies sentimentales - genre qu'il révolutionne pour en faire des classiques: «Le Jeu de l'amour et du hasard» (1730). Il est aussi connu pour ses comédies sociales «L'Île des Esclaves» en 1725, «La Nouvelle Colonie» en 1729. Malgré tout, Marivaux n'a jamais connu de succès éclatant: sa réputation s'est surtout fondée sur son côté moraliste et philosophe, bien qu'il se soit toujours tenu à l'écart de ceux-ci. Cependant, Marivaux est élu à l'Académie française en 1742, contre Voltaire.

  • "Classiques & Patrimoine", la seule collection de classiques pédagogiques avec un rabat Histoire des arts et un rabat Repères chronologiques !
    Cette utopie vive et fantaisiste invite le lecteur à réflechir sur les relations entre maîtres et valets, à un siècle où l'égalité entre les hommes n'est encore qu'un rêve lointain.
    Notions littéraires : l'utopie, la structure d'une pièce de théâtreHistoire des arts : l'art du portrait en France au XVIIIe siècle, les fêtes galantes

empty