Presses de l'Université du Québec

  • Cet ouvrage présente des pratiques inclusives axées sur l'éducation, l'autodétermination et la participation sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle. Des chercheurs et intervenants provenant de six pays y ont contribué en décrivant des pratiques novatrices, accessibles et fondées sur des données probantes. Expérimentées et évaluées dans des contextes de recherche partenariale, ces pratiques s'inscrivent dans les grandes orientations qui prévalent dans le domaine du handicap.

    S'adressant d'abord aux intervenants de formations et de disciplines diverses oeuvrant dans différents milieux de pratique, ce livre est également destiné aux étudiants et au corps professoral impliqué dans la formation initiale et les études de cycles supérieurs en sciences humaines et sociales. Il tient compte du contexte actuel de transformation de l'offre de services, créé par la reconnaissance de la place et du rôle des personnes ayant une déficience intellectuelle dans une société plus diversifiée et inclusive, au Québec et dans plusieurs pays, et constitue une importante source d'information pour le développement de la recherche et de l'intervention dans le domaine.

    Francine Julien-Gauthier est professeure titulaire à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval, chercheuse à l'Institut universitaire en déficience intellectuelle et en trouble du spectre de l'autisme, membre du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire.

    Hubert Gascon est professeur titulaire au Département des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Rimouski, chercheur régulier au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et en intégration sociale. Il cofonde la Revue francophone de la déficience intellectuelle et en est l'éditeur responsable de 1990 à 2015.

    Colette Jourdan-Ionescu est professeure titulaire au Département de psychologie de l'Université du Québec à Trois-Rivières, membre du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire. Elle dirige la Revue québécoise de psychologie de 1998 à 2012.

  • Cet ouvrage célèbre les 40 ans de l'Association pour le développement des méthodologies d'évaluation en éducation (ADMEE-Canada) en brossant un portrait rétrospectif et prospectif de la mesure et de l'évaluation dans les contextes canadien et européen. Allant bien au-delà d'une visée historique, il rassemble les contributions de 15 témoins privilégiés de l'évolution du domaine dans un style libre et vulgarisé. Les textes présentés ont une portée emblématique et critique sur les tendances, les mouvements de fonds et l'émergence d'enjeux pratiques, politiques et épistémiques de la recherche en mesure et évaluation.

    Ce livre se divise en trois parties. La première, intitulée « L'évaluation et la mesure en mouvement : du passé à l'avenir », comporte quatre textes qui dévoilent une diversité de perspectives concernant l'évolution et les tensions sociohistoriques du domaine. La deuxième partie, intitulée « Les enjeux pédagogiques contemporains de l'évaluation et de la mesure », regroupe huit textes mettant en lumière les rapports inhérents entre la mesure et l'évaluation et la mouvance dans laquelle ce domaine s'inscrit aujourd'hui. Quant à la troisième partie, intitulée « Vers une émancipation des expertises ? », elle regroupe deux textes présentant un regard prospectif sur l'émergence de la professionnalisation de la mesure et de l'évaluation. L'ouvrage vise à atteindre à un lectorat étendu, dans une perspective de formation, de vulgarisation et de recherche. Il s'adresse principalement aux chercheurs, praticiens, professionnels, étudiants et intervenants en mesure et évaluation.

    CARLA BARROSO DA COSTA est professeure au Département d'éducation et pédagogie à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et directrice de la revue Mesure et évaluation en éducation.

    DIANE LEDUC est professeure au Département de didactique de l'UQAM et directrice de l'Observatoire sur les pratiques innovantes d'évaluation des apprentissages (OPIÉVA).

    ISABELLE NIZET est professeure agrégée au Département de pédagogie de la Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke et présidente de l'ADMEE-Canada depuis 2016.

  • Dans un contexte de renouveau pédagogique global, la visée de cet ouvrage consiste aussi à montrer comment les technologies peuvent contribuer à rencontrer les ambitions de l'école d'aujourd'hui dans laquelle ce n'est plus tant la connaissance des faits ou des principes qui importe, mais bien la capacité, en s'appuyant sur un support technologique adéquat, à retrouver ces faits à partir d'une ressource pertinente ou de mettre en ouvre certains principes pour résoudre de vrais problèmes dans des contextes signifiants .

  • L'intégration des technologies de l'information et de la communication (TIC) en contexte éducatif représente une importante thématique d'action et de réflexion pour les professionnels de l'éducation. Les décideurs, scientifiques et acteurs de terrain se questionnent en effet sur la place qu'occupe le numérique et sur les moyens à mettre en oeuvre afin de réussir son intégration, qui est parfois complexe. Ces questionnements émanent du fait que de nouveaux outils technologiques apparaissent de plus en plus rapidement dans les établissements scolaires. C'est le cas notamment de la tablette tactile, massivement intégrée dans les écoles d'Amérique du Nord et d'Europe. L'utilisation de cet outil, relativement récente dans la sphère scolaire, demande une réflexion précise par rapport aux pratiques pédagogiques des enseignants et aux processus d'intégration inhérents.

    L'auteur présente ici une recherche élaborée sur les thématiques de l'intégration des TIC et de la tablette tactile. Il analyse, d'une part, les forces et lacunes des principaux modèles actuels d'intégration des TIC afin de concevoir un modèle synthèse exhaustif permettant aux différents acteurs concernés de mettre en place, de suivre et d'évaluer une intégration efficiente des technologies en salle de classe. D'autre part, l'auteur utilise comme exemple la tablette tactile afin de concrétiser cette modélisation. Cette recherche démontre que les processus d'intégration se construisent progressivement et qu'en faire des analyses minutieuses permet de comprendre les diverses réalités pédagogiques en oeuvre dans les établissements scolaires.

    Les différents acteurs de l'éducation trouveront dans cet ouvrage des pistes de réflexion et d'action quant à l'intégration avisée des outils technologiques en salle de classe.

  • Depuis plusieurs années, les milieux politique et éducatif ont mis en oeuvre différentes avenues pour valoriser la formation professionnelle au Québec. À l'automne 2003, le baccalauréat en enseignement professionnel devient un programme de 120 crédits et la seule voie d'accès au brevet d'enseignement. Contrairement aux autres secteurs de formation à l'enseignement, les étudiants de ce secteur occupent déjà, à 81 %, un poste d'enseignant dans un centre de formation professionnelle, où ils ont été recrutés sur la base de leur expertise de métier ; ce n'est qu'une fois en poste qu'ils amorcent leur formation universitaire. Cette réalité et les changements politico-éducatifs ont représenté des défis pour l'implantation du baccalauréat en enseignement professionnel pour toutes les universités offrant le programme et pour tous les acteurs impliqués dans cette réforme.

    Ce collectif est le fruit d'une rencontre entre les auteurs et des chercheurs préoccupés par les défis de la formation à l'enseignement professionnel. Les perspectives multiples et les regards variés proposés par les chercheurs dans cet ouvrage soulèvent des enjeux émanant de la complexe réalité vécue par ces enseignants-étudiants.

  • « Les systèmes scolaires qui éprouvent des difficultés sont souvent rongés par l'incohérence - stratégies mal assorties, cultures con­currentes, initiatives illogiques. Dans leur ouvrage fort instructif, Fullan et Quinn expliquent clairement comment le Cadre de cohérence permet de résoudre le problème. S'appuyant sur de solides recherches et sur les leçons tirées de pratiques efficaces, La cohérence propose un modèle exhaustif pour guider les éducateurs dans leurs rôles d'apprenants et de leaders tout au long du processus d'amélioration de leurs écoles. »
    Susan Moore Johnson, Jerome T. Murphy Research Professor, Harvard Graduate School of Education

    Notre époque complexe exige des solutions claires. Si un problème de surcharge ou d'éparpille­ment vous empêche de réaliser vos projets les plus importants, il faut envisager une nouvelle façon d'exercer votre eadership. La clé d'un processus de changement fructueux et durable est le Cadre de cohérence, un plan d'action dynamique et flexible composé de quatre volets essentiels :

    -établir une orientation précise en vue de définir un objectif commun ;
    -instaurer des cultures collaboratives, tout en précisant les rôles individuels et collectifs ;
    -enrichir l'apprentissage en vue d'accélérer l'amélioration et de stimuler l'innovation ;
    -instaurer une reddition de comptes interne qui permettra de mieux composer avec les exigences externes.

    Le présent ouvrage fournit aux enseignants et aux administrateurs d'établissements scolaires les connaissances et les outils nécessaires pour exercer un leadership efficace dans le système d'éducation actuel.

  • Vous vous demandez comment contrer efficacement la surcharge et l'éparpillement systémiques, comment réaliser une réforme cohérente et ciblée dans une école, une commission scolaire ou un système d'éducation ? Ne cherchez plus ! La cohérence - Guide pour passer à l'action complète l'ouvrage novateur écrit par Fullan et Quinn, intitulé La cohérence - Mettre en action les moteurs efficaces du changement en éducation. On y trouve des protocoles par étapes qui vous aideront à développer une plus grande cohérence et, du même coup, à maximiser l'apprentissage des élèves, et ce, dans un délai raisonnablement court. Les vidéos suggérées, les res­sources imprimées, les outils de diagnostic et de planification, les protocoles et les activités vous permettront d'acquérir les compétences nécessaires pour :

    - mieux comprendre le Cadre de cohérence : orientation ciblée, cultures collaboratives, enrichissement de l'apprentissage, obligation de reddition de comptes ;
    - élaborer un plan d'amélioration de la cohérence sur 100 jours ;
    - prendre des mesures qui favoriseront le développement de coalitions ;
    - stimuler le développement du leadership et de l'expertise ;
    - évaluer la cohérence au sein de votre organisation ;
    - concevoir des systèmes efficaces et efficients d'évaluation de votre organisation.

    Ce guide vise à susciter des discussions enrichissantes et significa­tives qui permettront d'établir un juste équilibre entre « l'insis­tance et le soutien », de façon à mener une réforme efficace et ciblée à l'échelle de votre école ou de votre commission scolaire. Vous serez ainsi en mesure de cerner les pierres d'assise qui sous-tendront vos actions de manière soutenue et précise.

  • L'encadrement des étudiants aux cycles supérieurs fait partie des tâches des professeurs universitaires. Le fait d'avoir soi-même réussi une maîtrise ou un doctorat ne prépare cependant pas nécessairement ces derniers à accompagner des étudiants qui entreprennent de telles études. Les directeurs de recherche ont souvent à faire face à des difficultés qui dépassent largement les expériences qu'ils ont eux-mêmes vécues ou pour lesquelles ils ont été formés.

    Encadrer aux cycles supérieurs: étapes, problèmes et interventions expose ces situations et les contextes qui les provoquent. L'ouvrage décrit les étapes du processus d'accompagnement - du premier contact avec l'étudiant jusqu'au dépôt du mémoire ou de la thèse -, les problèmes liés à chaque étape et les façons de les éviter, de les contourner ou de les résoudre. Des anecdotes et des cas concrets illustrent les propos de l'auteur. L'ouvrage aborde aussi les relations entre le directeur et l'étudiant, prônant des rencontres de travail les plus profitables possible. Il s'agit là d'un sujet jusqu'à maintenant peu discuté de manière explicite parce que la relation d'encadrement est souvent perçue comme étant de nature privée entre le directeur et l'étudiant - dimension qui peut aussi présenter son lot de difficultés.

    Cet ouvrage sera utile à tous les professeurs universitaires, mais il intéressera aussi les professionnels et les cadres universitaires qui désirent comprendre les difficultés inhérentes au processus de formation et d'encadrement aux cycles supérieurs.

  • L'apprentissage en profondeur attire l'attention d'éducateurs et de décideurs du monde entier. Au-delà de la définition de ce concept, cet ouvrage aborde la question de la mobilisation d'un changement complexe et systémique afin de transformer l'apprentissage au bénéfice de tous les élèves.

    L'apprentissage en profondeur est un partenariat mondial qui vise à transformer le rôle des enseignants pour en faire des activateurs qui seront amenés à concevoir des expériences propres à consolider les compétences globales des étudiants par la résolution de problèmes du monde réel. Cette méthode complète soutient la transformation de la pratique en éducation et les moyens authentiques de mesurer l'apprentissage à l'échelle de l'école, du conseil scolaire et du système. Elle présente des outils pratiques et des processus qui engagent les élèves, leurs familles et les enseignants dans de nouvelles collaborations. L'ouvrage comprend, entre autres:

    la présentation du Cadre de l'apprentissage en profondeur;
    des exemples et des études de cas tirés de classes de la maternelle à la 12e année dans 1200 écoles réparties dans sept pays;
    des conseils pour rejoindre les élèves de milieux défavorisés ou ayant des aptitudes différenciées;
    des exemples de protocoles et de grilles d'évaluation;
    des ressources illustrant la conception de l'apprentissage en profondeur et la pratique d'un leadership innovant.
    Les partenariats et les environnements d'apprentissage, les nouvelles pratiques pédagogiques et l'exploitation des aptitudes numériques permettent à l'apprentissage en profondeur de rejoindre les élèves comme jamais auparavant et les préparent à construire leur avenir d'une manière active et engagée.

  • Dans la première édition de Soutenir le goût de l'école, une question importante était posée : « Est-il réellement possible de soutenir le goût de l'école des élèves à risque de décrochage ou d'échec scolaire ? » Cette deuxième édition tente d'y répondre en proposant des approches et des stratégies portant sur le plaisir d'apprendre ensemble. Ainsi, ce collectif invite les lecteurs à s'investir dans des actions concrètes avec tous les enfants, actions qui visent à aider ces derniers à développer une affection pour l'école, un sentiment de bien-être et d'engagement envers « son » école et à affirmer une conviction collective qu'apprendre est agréable.

    En plus des 13 chapitres remaniés et mis à jour, 4 nouveaux chapitres traitent de l'environnement et de la persévérance, de la pédagogie universelle pour soutenir l'engagement de l'élève, du recours aux technologies pour le développement du potentiel des jeunes et d'un modèle holistique d'apprentissage inspiré d'une approche autochtone.

    Les praticiens et chercheurs qui ont contribué à ce collectif suscitent la réflexion et invitent à l'action en articulant leurs propos autour de trois thèmes principaux : « Le potentiel du jeune », « L'intervenant inspirant : pour un agir qui donne du sens à l'apprentissage » et, finalement, « Pour une école actualisée où tous sont engagés ».

  • Nuance montre Fullan au sommet de son art - il s'agit d'un ouvrage impressionnant, axé sur l'action et la clarté, qui incite les leaders à prendre conscience de ce qui se passe devant leurs yeux. Le contexte [...] est un facteur clé en matière de gestion du changement et, dans ce livre, Fullan met en relief les subtilités de la « nuance » qui va de pair avec le « jugement », sans lequel n'importe quel leader est voué à la catastrophe. Tout responsable de système scolaire avisé devrait se procurer ce livre et en donner un à chacun de ses leaders.

    - Tim Brighouse, Angleterre

    Dans Nuance, Fullan illustre avec richesse comment le leadership nuancé accueille la complexité et intègre les forces concurrentes d'une manière qui favorise une compréhension en profondeur, l'apprentissage collaboratif et la reddition de comptes ainsi que la mise en oeuvre de solutions durables plutôt que superficielles. L'ouvrage ne propose pas une recette ; il inspire et appelle à l'action.

    - Viviane Robinson, professeure émérite, Université d'Auckland, Nouvelle-Zélande

    Comment les leaders parviennent-ils à voir clairement dans un environnement de plus en plus complexe ? Nous vivons dans un monde où prendre des décisions requiert du jugement, où il faut, pour mobiliser les gens, miser sur leur savoir, leur ingéniosité et leur engagement. En tant que leader, comment pouvez-vous plonger pour vous attaquer avec plus de profondeur aux défis qui vous attendent ? La réponse se trouve dans la nuance.

    Michael Fullan revient avec un guide éminemment accessible, fascinant et pratique sur les trois qualités du leader nuancé : la capacité à favoriser la détermination conjointe, l'adaptabilité et la capacité à instaurer une culture de reddition de comptes.

    En s'appuyant sur une myriade d'exemples et d'études de cas, cet ouvrage fait ressortir les habitudes et les attitudes cachées des leaders qui parviennent à mettre en oeuvre le changement de façon durable.

    Michael Fullan est officier de l'Ordre du Canada, ancien doyen de l'Institut d'études pédagogiques de l'Ontario et professeur émérite à l'Université de Toronto. Il est coresponsable de l'initiative New Pedagogies for Deep Learning (npdl.global). Reconnu comme une sommité mondiale en matière de réforme pédagogique, il offre ses conseils aux décideurs et aux leaders locaux pour les aider à concrétiser l'objectif moral d'assurer l'apprentissage à tous les enfants.

  • Ce guide sur le leadership est destiné à la formation et au développement professionnel des directions d'établissement d'enseignement. Il s'appuie sur un modèle d'apprentissage visant l'actualisation du leadership selon trois fondements: la conscience de soi, l'analyse de son établissement et l'action. De façon vulgarisée, le présent ouvrage présente donc des savoirs à mobiliser dans le cadre d'une démarche misant ultimement sur la capacité des directions à se construire une identité professionnelle affirmée reposant sur des valeurs, la personnalité et les compétences émotionnelles (prendre conscience); à analyser leur milieu afin d'être en mesure de prendre les meilleures décisions de gestion (analyser); et à favoriser une confiance relationnelle avec les membres de leur équipe et la communauté (agir).

    L'actualisation du leadership est une initiative du Groupe de recherche interrégional sur l'organisation du travail des directions d'établissement d'enseignement (GRIDE). Il s'agit du premier numéro de la collection «Formation et développement professionnel des directions d'établissement d'enseignement», laquelle s'adresse principalement aux directions d'établissement et aux aspirants à la fonction, ainsi qu'aux professeurs, aux formateurs, aux mentors et aux personnes responsables de l'accompagnement et de la supervision professionnelle de ces directions.

    Emmanuel Poirel, Ph. D., est professeur au département d'administration et fondements de l'éducation à l'Université de Montréal, chercheur principal du GRIDE et responsable de l'axe «Qualité de vie et santé au travail». Ses champs de spécialisation sont le leadership, la santé, le stress et les émotions en contexte de travail.

    Nancy Lauzon, Ph. D., est professeure en gestion de l'éducation à l'Université de Sherbrooke et responsable de l'axe «Formation et développement professionnel» du GRIDE. Ses recherches portent sur la gestion stratégique des ressources humaines ainsi que sur la rétention et l'insertion professionnelle des directions d'établissement d'enseignement, dont le coaching.

    Louise Clément, DBA, est professeure en fondements et pratiques en éducation à l'Université Laval et est responsable de l'axe «Leadership et réussite des élèves» du GRIDE. Elle s'intéresse particulièrement au leadership des directions, à la confiance relationnelle parmi le personnel et à la motivation au travail des employés.

  • L'utilisation d'interventions adaptées et efficientes est primordiale dans l'atteinte de la réussite éducative des élèves ayant des problématiques distinctes. Ces élèves, au profil d'apprentissage hétérogène, présentent des capacités et des besoins spécifiques en lecture et en écriture. Ainsi, pour l'enseignant de la classe ordinaire et pour l'orthopédagogue, travailler auprès de cette population d'apprenants est un défi au quotidien. Les enseignants doivent proposer des pratiques universelles permettant de faire progresser l'ensemble des élèves de leur groupe-classe, alors que l'orthopédagogue doit proposer des interventions spécialisées aux élèves nécessitant un soutien supplémentaire et adapté à leurs difficultés. Afin d'appuyer les enseignants et les orthopédagogues dans leurs choix pédagogiques, cet ouvrage présente des propositions didactiques et orthodidactiques réalisées auprès d'élèves ayant des difficultés ou des troubles d'apprentissage. Ces propositions concernent les liens entre l'oral et l'écrit, l'identification et la production des mots écrits, ainsi que la compréhension et la production d'un message écrit. Lecteurs et scripteurs en difficulté regroupe l'expertise de divers chercheurs du domaine et vise à établir des ponts entre les connaissances scientifiques actuelles et le milieu de l'enseignement. Il s'agit d'une ressource indispensable à la formation initiale et continue des enseignants et des orthopédagogues.

    Nathalie Chapleau est titulaire d'un doctorat en éducation de l'Université du Québec à Montréal. Professeure au Département d'éducation et de formation spécialisées de cette même université, elle s'intéresse à l'intervention auprès de l'élève présentant des difficultés ou un trouble d'apprentissage, l'enseignement de l'orthographe lexicale et de la morphologie dérivationnelle.

    Marie-Pier Godin est titulaire d'un doctorat en éducation de l'Université du Québec à Montréal et travaille actuellement comme postdoctorante au Département de didactique de l'Université de Montréal. Elle s'intéresse à l'enseignement et à l'apprentissage de la lecture-écriture chez les élèves en difficulté, dont ceux ayant des troubles langagiers.

  • Les dyslexies-dysorthographies sont un trouble d'apprentissage de la lecture et de l'orthographe qui peut entraîner de faibles compétences en langage écrit. Or maîtriser la langue écrite est indispensable dans la société d'aujourd'hui. Il s'agit d'une pierre angulaire essentielle à la démocratie et à l'économie des pays du monde. Heureusement, les récentes découvertes scientifiques ont permis de mieux comprendre et de cerner ce trouble développemental ainsi que de reconnaître plusieurs facteurs cognitifs associés à son origine.

    Cet ouvrage - qui couvre la période de l'enfance à l'âge adulte - propose une synthèse des recherches scientifiques actuelles sur l'apprentissage de la lecture et de l'orthographe ainsi que sur les dyslexies-dysorthographies. Il aborde également les conséquences scolaires et psycho­affectives de ces troubles. Unique en son genre, ce livre présente des sujets peu abordés dans les écrits, mais essentiels à une bonne compréhension de ces troubles et de leurs conséquences. Trois différents sous-types de dyslexies-dysorthographies sont traités plus particulièrement dans des chapitres distincts : la dyslexie-dysorthographie phonologique, les dyslexies-dysorthographies par trouble de l'empan visuoattentionnel et la dyslexie-dysorthographie mnésique. Un chapitre est par ailleurs entièrement consacré aux actions à entreprendre pour développer le sentiment d'autoefficacité des élèves ayant des troubles d'apprentissage et pour favoriser la persévérance scolaire.

    Les étudiants universitaires en formation dans les domaines de l'orthophonie et des sciences de l'éducation ainsi que les orthophonistes, les orthopédagogues et les ensei­gnants pourront parfaire leurs connaissances sur l'apprentissage du langage écrit et des dyslexies-dysorthographies grâce à la lecture de cet ouvrage.

  • Au cours des 50 dernières années, le Québec a connu une grande effervescence en matière d'éducation. Lors de la Révolution tranquille, l'éducation s'est révélée être une priorité collective majeure pour les Québécois. L'État en a fait un champ d'action de première importance, en devenant le maître d'oeuvre d'un système d'enseignement public dont il est à la fois l'architecte, le planificateur, le gestionnaire et le financier.

    Qu'en est-il donc 50 ans plus tard ? L'État occupe-t-il toujours la place conquise dans les années 1960 ? A-t-il troqué son rôle de maître d'oeuvre pour un rôle plus effacé, plus indirect ? Cet ouvrage dresse le portrait de l'évolution du système éducatif québécois. Il y est question des politiques éducatives, dont le fameux rapport Parent, et de la gouvernance du système éducatif, mais aussi des principaux acteurs de l'éducation, soit les enseignants et les élèves. Les transformations vécues dans tous les ordres d'enseignement y sont dépeintes, du primaire à l'université en passant par la formation professionnelle et technique. Des thèmes clés comme la démocratisation de l'accès aux études supérieures, la prise en compte de la diversité dans les écoles et le développement de la recherche y sont également abordés. L'ouvrage parle de l'école d'hier et d'aujourd'hui, mais aussi de celle de demain, grâce à des contributions prospectives comme la présentation des résultats d'une consultation auprès de 23 organismes de tous les ordres et secteurs d'enseignement.

    Les contributions, par leur diversité et leur qualité, permettent de mesurer le chemin parcouru au cours de ces années. En même temps, elles ouvrent sur les chantiers à poursuivre ou à lancer pour assurer la démocratisation d'une éducation de grande qualité dans un système public d'éducation.

  • En quoi consiste - ou devrait consister - l'éthique professionnelle en enseignement ? Comment se manifeste-t-elle dans les gestes pédagogiques et dans la relation éducative ? Quelles sont ses composantes ?

    En tenant compte du contexte social et culturel du Québec, des orientations éthiques déjà énoncées par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur ainsi que des lois, codes et conventions ayant des incidences sur la pratique enseignante, les auteures présentent des éléments à considérer pour nourrir la réflexion et la discussion sur l'éthique professionnelle de l'enseignement. Elles proposent des clarifications conceptuelles et un certain nombre de repères et de balises afin de guider le développement professionnel continu des enseignants en matière d'éthique professionnelle, non seulement dans la classe, mais aussi dans l'école et dans la société.

    La présente édition a été remaniée et enrichie afin de tenir compte de l'évolution des pratiques et des orientations en éthique, notamment des changements dans la Loi sur l'instruction publique.

    Toutes deux docteures en philosophie de l'éducation de l'Université de Strasbourg, Marie-Paule Desaulniers et France Jutras travaillent ensemble sur l'éthique professionnelle et les valeurs en éducation.

  • 10 règles, plus 1 nouvelle règle d'or sur l'importance d'agir en toute intégrité. Toutes ces règles s'appuient sur de nombreuses références, sur l'opinion de plusieurs rédacteurs en chef de revues prestigieuses ainsi que sur l'expérience personnelle de l'auteur, lui-même chercheur et évaluateur.

    Ces règles aideront le chercheur à élaborer un projet de recherche et à rédiger le texte rendant compte de sa réalisation de façon à persuader le rédacteur en chef ainsi que les évaluateurs (reviewers) de la valeur de son manuscrit. Elles pourront également guider les évaluateurs dans la préparation de leurs commentaires puisque, en principe, chercheurs et évaluateurs utilisent les mêmes critères pour effectuer leur travail.

    Cette deuxième édition, entièrement revue et mise à jour, s'adresse à tous les chercheurs, en formation ou non, qui veulent participer à une conversation savante, de même qu'aux évaluateurs des manuscrits que ces chercheurs soumettent. Bien que son contenu traite principalement du domaine de la gestion, l'ouvrage est susceptible d'intéresser les chercheurs et évaluateurs actifs dans d'autres champs de connaissances (psychologie, éducation, sociologie, etc.), y compris dans les sciences « dures » (chimie, physique, etc.). Ces règles du chercheur convaincant s'appliquent aussi lors de la préparation et de l'écriture d'une thèse ou d'un mémoire.

  • Dans la foulée des changements survenus à l'arrivée du Web 2.0 et des technologies de l'information et de la communication (TIC), le développement, l'implantation et la diffusion de la formation à distance (FAD) constituent des enjeux de taille pour la formation à l'enseignement supérieur. C'est d'ailleurs une nouvelle vitrine inspirante que fournit à la FAD cet ouvrage.

    En effet, aux yeux d'une majorité d'auteurs, le recours à la FAD revêt une pertinence sociale - non seulement en raison de son apport à l'accessi­bilité des études, mais aussi à cause de sa capacité à assurer la viabilité d'une offre de formation universitaire de qualité. La présentation des différentes perspectives théoriques et pratiques dans ce collectif incite à la cocréation d'une vision partagée et novatrice de ce changement fondamental qu'est l'arrivée de la FAD dans une société du savoir.

    Cet ouvrage intéressera tous ceux qui réfléchissent sur l'offre de la for­mation à distance, sur son efficacité, sur les manières d'accompa­gner les formateurs et les étudiants, ainsi que sur son évaluation.

  • Que peut-on faire pour éviter qu'un stage déraille? Cet ouvrage présente 21 cas qui décrivent des difficultés rencontrées par des stagiaires, sans manquer d'interpeller au passage les conceptions et les pratiques de ses accompagnateurs.

  • Comment implanter une communauté d'apprentissage professionnelle dans votre école? Ce guide vous offrira les outils pour vous accompagner dans cette démarche afin que votre équipe-école travaille ensemble vers un but commun : l'amélioration du rendement des élèves.

  • Dans cette deuxième édition de L'administration de l'éducation, les auteurs décrivent ce qui, depuis le début du XXe siècle, a jalonné le développement du champ d'études qu'est l'administration de l'éducation au Québec, au Canada, aux États-Unis et même en Europe. Pour ce faire, ils ont dépouillé nombre de documents - livres, revues et bulletins, communications scientifiques, archives, mémoires et thèses, annuaires d'universités, bases de données - et ont recueilli les propos de pionniers qui ont enseigné l'administration de l'éducation au Québec.

    Cette édition met à jour chacun des chapitres en y apportant une nou­velle perspective de l'enracinement du champ d'études au Canada en milieu francophone minoritaire, notamment au Manitoba. Une place est également faite à la gestion de la diversité, dans une perspective de gestion inclusive et, enfin, à l'administration de l'éducation dans le contexte de l'évolution de l'université québécoise.

    Le lecteur y puisera les éléments pour une meilleure compréhension des fondements théoriques et pratiques de l'administration de l'éducation au Québec. Il y découvrira comment s'est élaborée la philosophie de formation des gestionnaires de l'éducation et saisira davantage l'origine des conceptions de la formation, de la recherche, des techniques et des pratiques actuelles de ce domaine.

  • Au Québec, le nombre d'élèves en difficulté est passé de 20 000 en 1964 à 200 000 en 2016. Les diagnostics se sont multipliés, créant une école complexe, peuplée d'une myriade de nouveaux métiers cliniques ou pédagogiques. Que penser de ces mutations ? Faut-il y voir un progrès, un risque de médicalisation abusive, ou les deux à la fois ? Comment les décideurs, le public et les professionnels peuvent-ils s'y retrouver ? Un retour s'impose sur les origines et sur les mécanismes - professionnels, politiques et scientifiques - qui façonnent cette ­évolution de l'école québécoise.

    Le présent ouvrage raconte l'histoire des orthopédagogues du Québec. Ce corps de métier largement féminin, né de la Révolution tranquille, consacré aux élèves en difficulté d'apprentissage, présente un parcours atypique et franchit aujourd'hui des étapes décisives sur le chemin de la reconnaissance professionnelle. L'histoire de l'orthopédagogie embrasse celle de la difficulté scolaire et de ses ambiguïtés. Elle s'écrit autant dans les salles de classe que dans les sphères politique et scientifique. En retraçant le parcours d'un corps de métier, cette histoire nous aide à comprendre le passé, le présent et l'avenir de l'école québécoise.

  • D'abord conçu pour les étudiants en formation des maîtres en enseignement de l'histoire, cet ouvrage ne propose pas une seule façon d'enseigner l'histoire, mais souhaite soutenir les futurs enseignants dans leur appropriation des fondements de leur pratique et les outiller dans les choix pédagogiques qu'ils auront à faire quotidiennement. Il s'adresse également aux enseignants en exercice désirant mettre à jour leur pratique et ses fondements.

  • Les recherches menées sur le bien-être en contexte scolaire connaissent un véritable essor depuis les années 2000. Ces travaux, anglophones et francophones, s'ils mesurent le bonheur à l'école, révèlent également la relativité des critères de définition du concept de «bien-être». Les enfants passant une grande partie de leur vie à l'école, la qualité de l'expérience scolaire est essentielle pour le développement de leurs compétences sociales et de leur capacité d'apprentissage. En tant que milieu où surviennent nombre de situations et où gravitent nombre de personnes, l'école doit donc s'efforcer de fournir un environnement sain aux élèves qu'elle accueille - quel que soit leur niveau de scolarisation -, et ce, peu importe les moyens matériels et humains dont elle dispose.

    /> Parmi les disciplines étudiant le bien-être à l'école, la psychopédagogie, qui s'intéresse particulièrement à l'utilisation de théories et de recherches issues du domaine de la psychologie dans la résolution de problèmes en éducation, permet de miser sur le mieux-être des enfants et des adolescents en milieu scolaire. Cet ouvrage, composé de 15 chapitres proposant des réflexions et des travaux belges, canadiens, français et suisses, présente, d'une part, les enjeux du bien-être de l'élève à l'école et, d'autre part, les stratégies gagnantes pour tendre vers cet état de satisfaction. Il s'adresse aux professeurs, aux enseignants, aux futurs enseignants ou aux professionnels des services éducatifs complémentaires, tant pour susciter leurs réflexions que pour les outiller en matière de bien-être à l'école.

empty